Bonjour tout le monde !
Eh bien non, je n’ai pas arrêté de lire, c’est bien la seule chose que je n’arrêterai pas ! Je n’ai juste pas eu le temps, et plein d’autres idées en tête, pour vous faire un article de critique. Je vous retrouve donc aujourd’hui pour 3 critiques de livres !

Fantine, Victor Hugo

Afficher l'image d'origine

Dans cette partie, on retrouve Jean Valjean, l’ancien forçat qui se retrouve accueilli par l’évêque  Mgr Myriel parce qu’aucune auberge ne voulait loger un ancien bagnard comme lui. Le crime de Jean Valjean fut d’avoir volé, vingt ans plus tôt, un pain pour se nourrir.
 Bien que  Mgr Myriel l’ait accueilli avec bienveillance, Jean Valjean s’enfuit pendant la nuit avec les six couverts en argent de l’évêque. Lorsque les gendarmes attrapèrent Jean Valjean et le ramenèrent chez l’évêque, ce dernier innocenta le voleur en prétendant que c’est lui-même qui lui avait donné les couverts. C’est cet acte généreux qui déclencha chez Jean Valjean une prise de conscience qui l’amena  faire du bien tout le reste de sa vie.

 


Les Misérables commence par une touche positive avec la rédemption de Valjean.

Des années après, Jean Valjean qui se fait maintenant appeler M. Madeleine devient le maire de Montreuil où il a réussi à créer des industries employant beaucoup de chômeurs. C’est dans la ville de Montreuil que se rendit Fantine , après avoir confié son enfant  Cosette  aux Thénardier . Elle trouva du trouva du travail dans un des ateliers de M. Madeleine ce qui lui permit de payer la pension de sa fille Cosette qu’elle croyait entre de bonnes mains. Mais les Thénardier au lieu de prendre soin de Cosette l’utilisèrent plutôt comme leur bonne à tout faire.
 Malheureusement, Fantine fut renvoyée de son boulot. Afin de survivre et de pouvoir payer la pension de sa fille, elle fut obligée de vendre des objets personnels et de se prostituer. Lorsqu’elle fut emprisonnée M. Madeleine lui vint en aide et lui promit de retrouver sa fille Cosette et de l’aider.

+/ Comme je vous avais dit il y a quelques articles, je m’étais lancée le défi de lire les Misérables de Victor Hugo. Défi maintenu, j’ai fini la partie 1 : Fantine. Et j’ai qu’une envie maintenant, me jeter dans la partie 2, Cosette. Si vous voulez revenir à la culture de la lecture française, à la naissance d’un livre de légende, allez-y. Le bouquin comprend les 4 parties réunies et ne m’a valu que 11€, pour un chef d’oeuvre comme cela c’est une vraie trouvaille. Ca fait du bien de s’enrichir auprès des misérables, parce qu’ils sont riches de leur bonté.

-/ J’ai mis du temps à lire, les phrases sont parfois longues et dans un langage soutenu. C’était l’époque, quoi ! Des figures de styles que j’ai dû relire quelques fois pour comprendre. Mais je dois être maso, parce que j’ai aimé ça. Il y a toute fois une chose que j’ai du mal à cibler, c’est pourquoi il s’agit de Fantine, alors qu’on y parle plus de M Madeleine, Jean Valjan etc.

 

La femme parfaite est une connasse tome 1 & 2

Afficher l'image d'origine


+/ Oui, entre deux livres, et surtout après avoir lu Fantine, j’ai mis mon cerveau en pause en lisant ces petits bouquins. C’est vraiment sympa comme on s’y retrouve à certaines pages ! Certe, pas toutes, mais une partie quand même. C’est agréable (même si j’ai eu l’impression de relire des choses dans le tome 2 déjà dites dans le tome 1), c’est fluide, on se prend pas la tête. Typique du bouquin à garder dans un coin et à prêter en cas de renfort amical.

-/ C’est le but du livre, mais parfois c’est quand même sacrément cliché, et plusieurs fois j’ai même cru que c’était au final, moi la connasse

 

Femme de l’autremonde, Magie d’entreprise, tome 4

Afficher l'image d'origine

Une jeune sorcière vient d’être agressée et laissée pour morte. Paige et Lucas se lancent à la poursuite du tueur et découvrent bien vite qu’il n’en est pas à sa première victime. Leur enquête les mettra aux prises avec une célébrité pratiquant la nécromancie, une divinité celtique qui lance des vannes, un fantôme très énervé et un groupe de vampires qui auraient vraiment préféré figurer dans un roman d’Anne Rice…
 Quant à Paige, le combat qui l’attend est de ceux qui font grandir en un clin d’œil les jeunes femmes impétueuses… si elles y survivent.

+/ Qu’est-ce que j’ai attendu ce bouquin ! Le tome 3 m’avait un peu déçue au niveau action, eh bien là j’ai été servie ! Une enquête digne d’un thriller, des scènes dégoûtantes mais délicieusement bien décrites qui m’ont fait adorer ça, un passage vers la fin du livre totalement inattendu mais appréciable. La cadence du livre, de l’enquête, augmente au fil des pages et t’en perds haleine, tu te demandes quand est-ce que ça va se terminer mais ça rebondit encore, et tu reprends ton souffle tant bien que mal pour finir le bouquin, et une fois la fin délivrée, tout retombe, et pfiou, j’ai qu’une envie c’est de m’élancer dans le tome 5 -qui m’a l’air d’être une surprise total vu le résumé!-.

-/ Un peu moins de bit-lit présent, mais rien de bien gênant à mon goût, et parfois avec tous les prénoms, les liens entre eux etc, je me suis un peu perdue dans qui était qui et servait à quoi.

 

Prochaine lecture ; Cosette, t2 des Misérables.

 

SNAPCHAT
INSTAGRAM
HELLOCOTON

 

 

Publicités