Cosette, Victor Hugo.

 

Je ne voulais pas vous remettre la photo de la couverture du bouquin, qui est toujours le même que pour Fantine vu que c’est un bouquin réunissant toute les parties des Misérables. Et je suis tombée sur cette image, qui pour moi résume parfaitement bien l’histoire. Cosette recevant sa première offrande, la première de toute sa vie, par Jean Valjean, son sauveur.

Afficher l'image d'origine

Jean Valjean après son arrestation s’évada mais fut encore rattrapé et condamné aux travaux forcés pour le restant de ses jours à Toulon. Mais au cours du sauvetage d’un marin, il s’échappa une fois encore en faisant croire qu’il était mort. Il profita de cette nouvelle liberté pour tenir la promesse qu’il avait faite à Fantine : prendre soin de Cosette. Il se rendit à Montfermeil où il arracha Cosette des griffes des Thénardier. Les deux personnages s’installèrent à Paris où ils commencèrent à mener une vie heureuse. Mais très vite, ce bonheur fut troublé parl’apparition de l’inspecteur Javert qui reconnaît l’ancien forçat et se lance à sa poursuite. Jean Valjean réussit à s’enfuir avec Cosette et trouva refuge dans un couvent où travaillait Fauchelevent, un Monsieur qu’il avait sauvé alors qu’il était le maire de Montreuil.

 

+/ Il a été pour moi un véritable plaisir de lire les passages de son bouquin qui retrace la vie et surtout l’enfance de Cosette. Monsieur Victor Hugo réussit même à nous faire peur pendant quelques pages, à nous tenir en haleine comme un film d’action de nos jours. On retrouve Jean Valjean et une partie de sa cavalcade qui le mène à Cosette. Et on découvre Cosette avec les Thénardiers dans son quotidien. On aimerait par dessus tout changer son quotidien, rentrer dans le bouquin et la sauver nous-même et c’est ce qui nous retient tout au long des pages. L’envie de rendre leurs vies moins misérables.
Pour moi, il n’y a pas de points positifs à proprement parlé dans Les Misérables, c’est un chef oeuvre de la littérature française et rien que cela forme un gros plus général. 

 

-/ Le livre commence par la guerre de Napoléon, Waterloo. Alors ok, j’ai appris des choses sur cette partie de notre histoire que je n’avais pas appris (ou retenu) lorsque j’étais à l’école. Mais je n’ai pas du tout compris l’intérêt de nous écrire tout cela, je n’ai vu par la suite aucun rapport avec l’histoire de Cosette.. Et puis, le passage (le long passage), sur l’histoire du couvent était barbant. Ca m’a fait arrêté le livre quelques jours, heureusement l’envie de savoir comment finiraient Cosette et Jean Valjean m’a retenu à lui.

Je conçois qu’un article de critique sur Les Misérables n’est pas forcément très intéressant, mais à mon goût, il doit être sur ce blog, comme une continuité du passage dans le monde adulte. Et puis de toute façon, c’est mon blog !

Et j’espère malgré tout vous donner envie de lire Victor Hugo !

Livre actuel ; Chronique du Monde Émergé, Livre I.

 

 

SNAPCHAT
INSTAGRAM
HELLOCOTON

 

 

Publicités